Nous contacter

Tél. : 02 97 80 30 40 
Fax : 02 97 80 72 92

Formations Intra : la sélection d'Analys-Santé !

La sexualité des jeunes en IME et/ou ITEP : cadre juridique, pratiques institutionnelles

n institution, la sexualité des jeunes appelle un certain nombre de questions : comment l’appréhender ? peut-on l’interdire ? dans quels cas ? faut-il l’organiser ?
Un éclairage juridique apparaît important : la sexualité est-elle un droit ? quid du consentement d’un jeune, de la vulnérabilité, du passage à l’acte, du partage d’informations ? la contraception doit-elle être connue de tous les membres de l’équipe ? de la famille ? que faire en cas de découverte de relations sexuelles ? faut-il prévenir les collègues ? les parents ? le tuteur ? le Procureur ? qui est responsable en cas d’agression ou de contamination (VIH, VHC, VHB...) ? quid de l’utilisation d’internet ? etc.

Préparer et accompagner le passage des jeunes à la majorité

L’arrivée à 18 ans est une étape symbolique et importante dans la vie d’un jeune.
Il s’agit d’un véritable changement de statut qui emporte des conséquences majeures : libertés et droits nouveaux, devoirs et responsabilités personnelles. Ce changement impacte la place dans la cité (ex : droit de vote), le projet de vie et les choix personnels. Il réinterroge la place de chacun et son rôle aux côtés du jeune, tant celui des parents que celui des professionnels de l’équipe. Et ce, quels que soient le niveau de handicap et les besoins d’autonomie ou de sécurité. Cela dit, parfois, la préparation du passage à la majorité et sa prise en compte réelle apparaît trop timide, freinée par différents facteurs : habitudes, souci de protection, etc.

Projet personnalisé et parcours du jeune : quels outils d'élaboration, d'évaluation et de coordination ?

Le projet individualisé d’accompagnement répond à la fois à une logique institutionnelle et à une logique singulière. Il interroge notamment le processus d’accompagnement, le lien avec les familles, la réunion de synthèse, déterminante pour l’élaboration d’un projet cohérent, son évaluation et son suivi, etc. Le projet personnalisé questionne donc directement l’interdisciplinarité, le partage d’informations, l’optimisation du temps, les écrits qui en découlent, la participation des professionnels de l’équipe, celle du jeune, de ses parents, des partenaires. Alliant réflexions et ateliers pratiques, cette formation permet aux participants de poursuivre la réflexion sur les modalités d’élaboration et de révision du projet personnalisé.

Réussir l’informatisation du dossier de l’usager : enjeux et mode d’emploi

Cette formation vise à enrichir la réflexion et à apporter des repères en amont ou au décours d’un projet d’évolution du système d’information. Elle propose d’ouvrir de nouvelles perspectives pour un développement informatique cohérent et compatible avec les impératifs de l’action médico-sociale. Cette formation propose une démarche pour un développement informatique réussi.

Prévenir la violence en ITEP

Prévenir et traiter la violence s’inscrit au coeur de préoccupations centrales pour les jeunes : accompagner leur construction en qualité de sujet, contribuer à leur bien-être, leur garantir une certaine sécurité au sein de l’institution, faciliter les relations à l’autre, etc.

Rôle, missions et responsabilités du coordinateur de projet en ITEP

Le coordinateur de projet, ou référent, joue un rôle clé dans le cadre du suivi des jeunes. Aux termes de l’article D 312-59-10 du Code de l’action sociale et des familles : « la fonction de référent est assurée au sein de l'équipe éducative ».

Comment s’organiser en DITEP ?

Le fonctionnement en « dispositif intégré » ouvert par l’article 91 de la loi n° 2016-41 du 26 janv. 2016 a évolué en 2019 avec l’article 31 de la loi n° 2019-791 du 26 juillet 2019 pour une école de la confiance.
Le DITEP implique une nouvelle approche des parcours, des activités, de leur organisation et des moyens associés.

Comment travailler en équipe pluridisciplinaire ?

Comment associer de manière complémentaire des métiers différents compte tenu d’une approche et d’objectifs eux-mêmes différents selon les métiers ?
Des logiques différentes opèrent : logiques administratives, financières, soignantes, éducatives, etc.
Les cultures métiers et les habitudes ou pratiques professionnelles peuvent-elles mieux se rejoindre au service de la personne accueillie, accompagnée ou prise en charge ?
Quel bénéfice peut-on en attendre ?

Droits, devoirs, statuts des usagers, des familles et des acteurs de l'accompagnement

Cette formation propose de faire un point sur les obligations et devoirs des résidents et des familles aux regard des missions et obligations de l’établissement et de ses professionnels. Elle prend compte les droits de l’usager et donc le respect de sa volonté dans les limites de son handicap. De même, pour les familles, leur place doit être respectée, mais elle ne doit pas entraver les droits du résident ni le bon fonctionnement de l’établissement. La mise en œuvre des droits des usagers, la définition d’un cadre précis et de règles adaptées est de nature à favoriser un environnement qualitatif pour les usagers, les familles et les professionnels.

Mieux connaître les résidents et leur famille en MAS-FAM

Connaître les populations accueillies en MAS et/ou FAM ainsi que leur famille est important. C’est l’un des socles qui facilite une posture professionnelle adaptée. Cette connaissance permet aussi d’être en cohérence avec le projet d’établissement et le travail en équipe pluridisciplinaire. Elle doit être complétée de connaissance en matière de communication et de relations interpersonnelles.

ANALYS-SANTÉ
2 rue de l'Industrie
56100 Lorient
02 97 80 30 40

Enregistré sous le n° 53560923356.
Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l'Etat.